DIDIER LECLERCQ

 

64 ans – retraité – à Wambrechies depuis 2016.

Comme pas mal de gens, Didier connaissait Wambrechies par bribes – la réputation du genièvre principalement. Jusqu’à ce que son fils achète une péniche et s’y installe. « Je ne savais même pas qu’il y avait un port ! ».
C’était en 2010. Et le Nieppois est tombé sous le charme. « J’ai été conquis par l’animation de cette belle ville, ses péniches, son château, son église… »
En 2016, Didier y prenait un appartement. L’ancien gestionnaire de clientèle, qui fut responsable du secteur associatif sur Lille et les Flandres à la Caisse d’Epargne, n’a pas tardé à rencontrer « des tas de gens » sur le port. De fil en aiguille, il s’est lié avec Jean-Luc Itier, qui lui a proposé de rejoindre notre groupe.

Alors Didier s’est investi, « sans autre ambition que de participer à l’essor de notre ville et, avec notre équipe, de la rendre plus belle encore ; c’est mon crédo. » Il a organisé récemment une rencontre citoyenne chez lui. « J’ai élargi mon champ de vision », dit-il avec à-propos.
Quant au sens de son engagement, il le retrouve dans l’humanisme de Jean-Luc Itier : « J’apprécie son investissement dans l’entreprise d’économie solidaire qu’il dirige, c’est bien de savoir que des gens prennent en compte les problèmes des autres. »