Sécurité

Restons modérés tout en cherchant encore plus d’efficacité !

Nous refusons de faire du débat sur la sécurité le premier débat de notre ville et trouvons démagogique toute attitude qui cherche à exciter les esprits et à faire croire que les dispositifs en place n’auraient pas d’efficacité. Ce débat doit rester paisible. Dans notre ville, la police municipale entretient un lien étroit avec la police nationale et leur action commune est fructueuse : nous sommes très fiers de leur travail et saluons leur dévouement quotidien.

 

Notre priorité à court terme est la pose de nouvelles caméras dans la Ville pour élargir le réseau de vidéo-protection.
La seconde priorité est la mise en place d’un nouveau dispositif de vigilance basé sur une relation de confiance entre la police municipale et la population.
Cette confiance résultera d’un véritable dispositif d’accentuation de l’îlotage : un habitant doit pouvoir s’adresser facilement à un policier municipal dès que quelque chose d’anormal l’inquiète ou l’alerte dans son voisinage ; le policier municipal est une personne de confiance, ainsi qu’ un médiateur « paisible » dans des petits conflits de voisinage : il faut utiliser son savoir-faire pour anticiper les problèmes et dissuader certains faits délictueux.
Un nouveau dispositif de prévention et de rapidité d’intervention est possible en accentuant la vigilance, grâce aux alertes du dispositif « VOISINS VIGILANTS ET SOLIDAIRES », auquel la ville va adhérer. Ce dispositif, qui permet par exemple de laisser ses clefs à un voisin pendant son absence, et d’alerter en cas de problème, crée une nouvelle relation de confiance entre les habitants, les agents municipaux et la police. Ce dispositif associe un système d’alertes par SMS relié à ses voisins et à la mairie, et une communication entre voisins.
Actuellement nos policiers municipaux ne sont pas armés, ils disposent d’un bâton de défense. Nous pensons que l’arme- ment de la police municipale est à réfléchir et qu’il n’est pas à rejeter d’office, mais qu’il faut d’abord évaluer les effets des actions de vigilance collective que nous voulons créer.
Wambrechies compte 4 policiers munici- paux, un ASVP (agent de sécurité de la voie publique) et une agent administratif à mi-temps, qui apporte un soutien logistique à nos policiers.
Pour information, Marquette compte 3 policiers et un ASVP, Saint André 3 policiers et un agent municipal, Bondues 5 policiers et un ASVP, Quesnoy un policier.
Notre police municipale s’occupe aussi de la sécurité routière : nous allons intensifier les interventions et les contraventions contre les poids lourds qui ne respectent pas l’interdiction de circuler dans Wambrechies.
Nous envisageons par ailleurs de mettre en place des « feux intelligents » : ces feux s’enclenchent lorsque des voitures arrivent à trop grande vitesse.
Nous allons faire en sorte que les policiers municipaux soient équipés d’une caméra Go Pro. Cela dissuade la violence qui peut être exercée à leur égard. En effet, les délinquants font très attention à ce dispositif, qui devant la justice laisse des preuves de leur comportement .